saighi
BIENVENUE A TOUS

Si vous etes un SAIGHI et Vous n'etes pas encore enregistrés, Faites le
le PORTAIL des SAIGHI بــــــــوابـــــــــــة الصيــــــــــــــــــــــــــــــاغ https://www.facebook.com/groups/lessaighi/?ref=bookmarks.
Derniers sujets
PARLONS EN A NOS ENFANTS PARLONS EN A NOS ENFANTS
ALGERIE
LES SAIGHI EN ALGERIEles saighi de l'Algerie sont plus concentrés à l'EST et legerement au Centre,
TUNISIE
LES SAIGHI EN TUNISIE

Tunis, sousse etc...,

MAROC

LES SAIGHI DU MAROC

casablanca fes agadir

LIBAN

MOYEN ORIENT

les pays du Golf

FRANCE

Troisième et quatrième generation..

ITALIE
Sillatou errahim

VISITES

depuis le

01-12-2008 Algerie Site
Ci dessus est une PUB imposée par l'Hebrgeur depuis le 08 Jan 2009-- Youssef Saïghi

recit du colonel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

recit du colonel

Message par SAÏGHI le Mer 3 Déc - 13:48

DOCUMENTS SUR BATNA ET SA REGION.
"MONOGRAPHIE DE L'AURES"
PAR LE LT. COLONEL DELARTIGUE,
DU 3° ZOUAVES
CONSTANTINE 19O4

........
.......
.......
-Ouldja, la plus importante des oasis de cette région après Khanga-Sidi-Nadji ;elle renferme 16.000 palmiers environ et des terrres de labours . Elle appartient en majeure partie au Beni Ymbloul de l'Aurès qui y renferment leurs grains et leurs objets précieux .

-Tiboui ou Tibouia Ahmed . Cette oasis comprend 10.000 palmiers et des terres de cultures . Le village a une centaine de maisons . Tiboui Ahmed était jadis et est encore probablement aujourd'hui le village galant de la région . Rien n'y est cependant remarquable, quelques cases enfumées et c'est tout .

-Khanga-Sidi-Nadji, oasid de 28.000 palmiers produisant des dattes très renommées où la culture des céréales est aussi pratiquée . Un barrage est établi en avant de Khanga ;il retient pour l'irrigation de l'oasis et des terres de labours, les 02 tiers des eaux de l'oued El Arab . La petite ville de Khanga compte 1.100 habitants et est située au pied du djebel Tamazouz, au seuil du Sahara dans la dernière gorge de l'oued . Elle est la résidence de la famille Ben Naceur . Ce village de fondation récente fut bâti il y a 280 ans environ par Sidi Embarek Belkassem Ben Nadji . Les quelques monuments que renferme cette localité ont été construits en pierre et en marbre par des ouvriers tunisiens ; aussu offrent-ils un caractère différent de celui des autres constructions des Zibans . La maison du caîd dont la disposition intérieure rappelle celle des maisons arabes d'Alger est une véritable forteresse dans laquelle on entre par une voûte . Les murs présentaient naguère encore des traces de balles dont la maison fut criblée pendant le siège que le caîd eut à soutenir contre les Nemenchas descendus de leurs montagnes vers la fin de 1849. (Le caîd de cette époque ayant été chargé par le général Bedeau de recouvrer les impôts dans le djebel Cherchar envoya à sa place son fils qui après avoir perçu ces impôts tomba dans une embuscade et fut tué par les Nemenches . A peu de temps de là ces derniers dépêchèrent quelques une d'entre les leurs auprès du caîd pour traiter la Diya au ptix du sang de son fils . Sidi Tayeb Ben Nadji le caîd, reçut les Nemenchas, écouta leurs propositions qu'il parut accepter puis leur fit fête . Le lendemain comme les Nemenchas se disposaient au départ pour aller chercher le prix de la Diya, Sidi Tayeb fit tout à coup fermer les portes de sa maison et tirant son yatagan, il massacre tous ses hôtes . A la nouvelle de cette terrible vengeance les Nemenchas descendirent en foule des montagnes et assiègèrent le caîd jysqu'à ce que ce dernier fut délivré par la colonne du chef d'escadron de Saint-Germain commandant du cercle de Biskra) . La mosquée voisine de la maison du caîd est la plus belle des Zibans . La cour entourée d'un cloitre dont les arcades sont supportées par les colonnes en marbre est ornée dans son milieu d'un palmier qui ombrage un puits . La kouba dans laquelle repose le fondateur de Khanga;Sidi Nadji Embarek mort en 1.614 est près de la mosquée .

Avant de continuer à suivre le cours de l'oued El Arab, il semble utile de dire un mot des influences politiques et religieuses de Kheirane et de Khanga Sidi Nadji. L'influence religieuse appartient aux marabouts de Kheirane, l'influence politique aux descendants de Si Mohammed Taieb Ben Naceur Ben Sidi Nadji . Cette famille des Ben Naceur est alliée des Ben Ganah de Biskra dont elle a constamment suivi le col ; elle a toujours été dévouée à la France . La famille Ben Naceur possède de grand biens en Tunisie ; elle s'est transmise de père en fils de Keidat du djebel Cherchar .
Les personnalités religieuses de Kheirane sont loin d'avoir ce dévouement pour nous . Leur chef actuel, Si Lazhari est le fils de Si Abdelhafid, c'est à dire de celui qui nous livre combat à Sériana ; il est le directeur de la zaouia et Kheirane et appartient à l'ordre des Rahmaya . La population entière est affiliée à cette puissante confrèrie . Ce fut le marabout de Kheirane qui prêche la guerre sainte en 1.849 ; le chef de la succursale de Timermasine fomenta celle de 1.859; ce fut un mokkadem de cette confrèrie qui souleva l'Aurès en 1.879 . L'influence française n'a pas d'ennemis plus irréductibles que ces marabouts kheirane qui rendus plus prudents par leurs
échecs répétés dissimulent aujourd'hui leur hostilité sous des dehors les plus corrects.
Cette longue digression terminée, et qui n'a été placée ici que pour bien montrer la différence qui existe entre les populations de l'oued El Arab et celles des autres vallées de l'Aurès, revenons à la description des cours d'eau qui nous interessent .
Après avoir contourné les rochers du djebel Sfa, et au bout d'une dizaine de kilomètres après Khanga Sidi Nadji, l'oued El Arab arrive à Liana avec le tiers de ses eaux seulement, les 02 autres tiers ainsi que nous l'avons vu ayant servi à l'irrigation de l'oasis de Khanga .
Les indigènes assurent que Liana était autrefois un centre important contenant 70.000 palmiers . Les discussions intestines qui avant notre arrivée ont bouleversé le pays ont amené la destruction de cette oasis qui ne renferme plus que 1.700 palmiers mais qui a cependant une certaine importance à cause des terres de culture qui l'entourent . Le lit de l'oued est large à Liana de 150 m . La mosquée est construite avec des chapiteaux romains et on trouve près de la rivière un puits de cette époque et un aqueduc .
L'oued El Arab passe ensuite à El Ksar, Badès, l'ancienne Ad Badias des romains dont on voit encore les ruines ; c'est une pauvre dechra bâtie sur un tertre avec quelques
palmiers autour . Des seguias conduisent l'eau au sud dans les oasis de El Djadi et de Zéribet Ahmed (le clos d'Ahmed), tandis que l'oued El Arab s'inclinant vers le sud-ouest va se rencontrer à Zéribet El Oued avec son principal affluent, l'oued Guechtane .
.....
........

SAÏGHI
Admin

Nombre de messages : 56
Age : 64
Localisation : Constantine
NOM de Famille : SAÏGHI
Père : Abdelhamid
Grand Pére : belkacem
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://saighi.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum